RETOUR
aux
CHRONIQUES
Poésie...

Andrée
Auteur :Geneviève COMTE
Andrée
Au vent qui nous enveloppe
Nous ne dirons pas d'arrêter de souffler,
A la forêt bruissante,
Aux oiseaux qui pépient dans les branches,
Nous ne crierons pas de cesser de chanter.
De la rivière impatiente qui longe le chemin,
Nous n'obtiendrons pas de s'immobiliser.

Nous poursuivrons notre propre sentier
Sur les chemins de randonnée,
Ayant devant les yeux et pour longtemps encore
La silhouette fine et légère de notre amie Andrée.

Le pas souple, les cheveux blonds au carré,
Tu étais élégante et soignée, même en chaussures de rando,
Elégante et soignée pour danser en escarpins légers.

Nous aimions écouter le timbre de ta voix,
Et cette articulation particulière n'appartenant qu'à toi.

Tu ne seras jamais une grand-mère voûtée par les âges,
Tu seras pour toujours un petit elfe blond,
Traçant ta vie sans plainte et sans lamentation,
Courageuse et pudique et jamais pitoyable,
Accueillant avec gentillesse les nouveaux randonneurs.

Ton grand trek, c'est la maladie que tu avais parcourue,
Ta grande aventure, c'était de vaincre ton cancer,
Et comme un bon sportif qui fait fi des douleurs,
Rieuse et plaisante, et d'une égale humeur,
Tu gardais bon moral pour t'ouvrir au bonheur.

Les fils de l'araignée,
Qui brillent au creux des chemins
Ne verront plus ton pas cadencé,
Et le pivert moqueur ne te saluera plus.

Nos balades, nos randos, nos séjours, notre amitié,
Nos pique-niques les soirs d'été,
Et nos petits bals où tu aimais danser,
Il faudra les poursuivre sans toi,
Car c'est la loi de la vie, et elle est bien cruelle.

Andrée, fleur d'automne, jamais brûlée par l'hiver,
Tu nous manqueras dans toutes nos randonnées.
Le Blog de Geneviève