RETOUR
aux
CHRONIQUES
Poésie...

Pèlerinage
Auteur :Geneviève COMTE
Pèlerinage
Ahanant sur des jambes qui tremblent,
Je gravis un sentier de montagne empierré,
Bordé de fleurs printanières,
Où la mousse fait perdre le rythme,
Où le sable mouillé fait glisser le pas.

Suis-je un randonneur ?
Suis-je un touriste ?
Suis-je un pèlerin ?

Je viens sur ce chemin sans chercher la prière,
Je viens sur ce chemin sans chercher le pardon,
Je viens sans dévotion aucune
Et sans chercher de vérité.

Par l’effort de la marche,
Par mon cœur tapant dans ma poitrine étroite,
Comme un tambour sonnant la charge,
Par le but à atteindre,
(Fut-ce le sommet d’une simple colline),
Je me retrouve pèlerin.

En mettant mes pas hésitants
Dans les pas des foules courageuses,
Dans les pas des vrais pèlerins
Qui ont peiné de siècle en siècle
Sur ce sentier brûlé, fleuri, venté, enneigé,
Je deviens simple fourmi laborieuse.

Ni épuisée, ni enchaînée, ni entravée,
Je gravis la montagne en soufflant ma peine,
Sans faute ni pardon,
Sans repentir ni péché,
Pour une courte étape spirituelle
Dont Dieu ne se moquera pas.

Abandonnant les touristes colorés
Qui boivent à l’ombre du platane colossal,
Je franchis le portail de Saint-Guilhem-le-Désert,
Et mon fardeau de plomb
Se transmute en fardeau de plumes.

Je pose enfin mon bagage mince
Dans le vaisseau de la basilique grise,
Et l’émotion m’étreint.
Le Blog de Geneviève